Château Margaux

Afficher en Grille Liste

7 produits

par page
Par ordre décroissant
  1. Pavillon Rouge, 2nd vin du Château Margaux, 2018
    93
    Prix spécial 263,50 € / 0,75 Ancien prix 310,01 €
    Pavillon Rouge, 2nd vin du Château Margaux, 2018
    FRMargauxSecond Vin
    - +
  2. Château Margaux, 2017
    98
    18
    697,20 € / 0,75
    Château Margaux, 2017
    FRMargauxPremier Grand Cru Classé
    - +
  3. - +
  4. Château Margaux, 2016
    99
    19,5
    Prix spécial 1 105,00 € / 0,75 Ancien prix 1 300,00 €
    Château Margaux, 2016
    FRMargauxPremier Grand Cru Classé
    - +
  5. Château Margaux, 2017
    Prix spécial 1 184,20 € / 1,5 Ancien prix 1 393,20 €
    Château Margaux, 2017
    FRMargauxPremier Grand Cru Classé
    - +
  6. Château Margaux, 2010
    98+
    19,5
    1 500,00 € / 0,75
    Château Margaux, 2010
    FRMargauxPremier Grand Cru Classé
    - +
  7. Château Margaux, 2009
    99
    20
    1 800,00 € / 0,75
    Château Margaux, 2009
    FRMargauxPremier Grand Cru Classé
    - +
Afficher en Grille Liste

7 produits

par page
Par ordre décroissant
  • Pays
    France
  • Région
    Bordeaux
  • Taille du domaine
    94 hectares
  • Production totale
    280 000
Château Margaux

L’histoire du Château Margaux 

Les origines du Château Margaux remontent au XIIe siècle, avec une forteresse alors connue sous le nom de “La Mothe de Margaux”. Dans le même temps, les vins de Bordeaux sont en plein essor, très prisés notamment des Anglais dont le roi Richard Cœur de Lion. Le domaine passe entre les mains de propriétaires successifs, mais c’est Pierre de Lestonnac qui, au XVIe siècle, pose les fondations du domaine que nous connaissons aujourd’hui. Il remplace la production céréalière par de la vigne, et entame l’expansion de la propriété. A la fin du XVIIe siècle, celle-ci s'étend sur 262 hectares dont un tiers de vigne, surface demeurée inchangée jusqu’à ce jour.  

A l’aube du XIXe siècle, le marquis Douat de La Colonilla fait détruire la forteresse moyenâgeuse et commande à l’architecte Louis Combes une demeure digne de la renommée de son vignoble. Après 5 ans de construction, le Château actuel voit le jour, sublime bâtiment au cœur d’une propriété sans égal.  

En 1855, année bien connue des amateurs de vins, se déroule une grande dégustation à l’aveugle de vins de Bordeaux, au cours de l’Exposition Universelle organisée par Napoléon III. De cet événement nait le fameux Classement de 1855, qui regroupe par niveaux une soixantaine de crus du Médoc, les liquoreux de Sauternes et de Barsac, ainsi qu’un cru de Graves. Le Châteaux Margaux reçoit le classement “Premier Grand Cru Classé”, aux côtés de Château Lafite, Château Latour et Château Haut-Brion. Château Margaux est le seul des quatre ayant reçu la note maximale de vingt sur vingt. 

Les années suivant cette distinction sont pourtant loin d’être prospères. Le Château Margaux et l’ensemble du vignoble bordelais sont frappés par les crises : une récession mondiale, l’apparition de champignons et du mildiou, puis le cauchemar des vignerons, le terrible phylloxéra. Cet insecte venu des Etats-Unis résiste à tous les traitements chimiques connus et ravage les vignes. Les domaines sont contraints de greffer les ceps sur des racines américaines ayant déjà résisté à l’insecte. Le Château Margaux met une vingtaine d’années à se remettre de ces crises successives, et une partie du vignoble ne retrouvera jamais ses propriétés d’antan. Les jeunes pieds ne correspondant pas à la qualité exigée pour produire le Grand Vin, la propriété se tourne vers la création d’un second vin : le Pavillon Rouge du Château Margaux

En 1950, la propriété est achetée par les Ginestet, une famille ayant fait fortune dans le négoce de vins. Mais une vingtaine d’années plus tard, nouveau coup du sort : le krach boursier de 1973 survient en même temps qu’une succession de millésimes désastreux, la famille Ginestet doit se résigner à vendre le domaine. André Mentzelopoulos tombe amoureux du Château et ses colonnes qui lui rappellent sa Grèce natale, et rachète la propriété en 1977. L’arrivée du Grec suscite l’émoi dans le Médoc, mais son travail sans relâche porte ses fruits à une vitesse spectaculaire et ses projets pour l’avenir du Château finissent par convaincre les plus dubitatifs.  

Le visionnaire décède malheureusement trop tôt, et c’est sa fille Corinne qui reprend les rênes du Château en 1980. Comme un symbole du renouveau, la demande de vins de Bordeaux explose aux quatre coins du monde et les Grands Crus Classés sont plus recherchés que jamais. Les grands millésimes se succèdent, jusqu’aux 2005, 2009 et 2010, absolument exceptionnels. Sur les traces de son père, Corinne Mentzelopoulos met son énergie, sa clairvoyance et sa passion au service du Château Margaux chaque jour, et ce depuis maintenant plus de 40 ans. Une quête d’excellence dans laquelle l’ont rejoint sa fille Alexandra et son fils Alexis, afin de poursuivre l’écriture de cette belle histoire familiale.  

 

Les vins du Château Margaux 

La vigne occupe 94 hectares sur les 262 du domaine. Les cépages rouges (cabernet sauvignon, merlot, petit verdot et cabernet franc) représentent 82 hectares, complétés par 12 hectares de sauvignon blanc, unique cépage blanc produit par le Château.  

Les vins rouges fermentent en cuves de chêne et sont élevés 18 à 24 mois en barriques neuves de chêne. Le Grand Vin est remarquable d’élégance, de densité et d’intensité. Jouissant d’un formidable potentiel de garde, il évolue au fil des années vers encore plus de complexité aromatique tout en conservant une finesse extraordinaire, quintessence du style de l'appellation Margaux. 

Le Pavillon Rouge du Château Margaux, second vin du domaine, offre une complexité et une longueur qui n’ont pas à envier celles du Grand Vin. Subtil mélange de puissance et de douceur, il dispose lui aussi d’un excellent potentiel de garde et pourra être conservé 10, 15 ans voire plus encore. 

La qualité croissante du Grand et du Second vin ont conduit le Château à mettre en bouteille à partir de 2009 un troisième vin, baptisé Margaux du Château Margaux. Produit en quantités réduites, cette cuvée est pour le moment disponible dans une sélection de restaurants à travers le monde.  

Après une fermentation en barriques de chêne, le vin blanc quant à lui vieillit 6 à 8 mois, toujours en barriques. Le Pavillon Blanc du Château Margaux, extrêmement confidentiel car produit à moins de 10 000 bouteilles, offre richesse, longueur et finesse. 

Vos

Questions

  • Est-ce que Château Margaux est disponible en primeurs ?
    Oui, le Château Margaux ainsi que le Pavillon Rouge du Château Margaux sont tous deux mis en vente en primeur.
  • Quel accord avec un Château Margaux ?
    Le gibier, les viandes rouges ou encore les truffes se marient à la perfection avec un Château Margaux.
  • A quelle température déguster un Château Margaux ?
    Comme la plupart des Grands Crus bordelais, la meilleure façon de déguster un Château Margaux est à température ambiante (18-19°C).

Nos partenaires
VIGNERONS & PRODUCTEURS

©2022 LAVINIA. TOUS DROITS RESERVES