Sud-Ouest

Véritable mosaïque de terroirs, le vignoble du Sud-Ouest regorge d’appellations variées (Cahors, Gaillac, Irouléguy, Jurançon…). Des Pyrénées aux rives de la Dordogne, lumière sur cette région viticole aux mille facettes. 

Découvrir la région
Afficher en Grille Liste

31 produits

Page
par page
Par ordre décroissant
  1. - +
  2. - +
  3. - +
  4. - +
  5. - +
  6. - +
  7. - +
  8. - +
  9. - +
  10. - +
  11. - +
  12. - +
Afficher en Grille Liste

31 produits

Page
par page
Par ordre décroissant
  • Production en volume
    Production en volume
    3 500 000 hl
  • Superficie totale
    Superficie totale
    50.000 ha
  • Climat
    Climat
    Tempéré-océanique
  • Type de sol
    Type de sol
    Argile

La région des vins de Sud-Ouest

L’histoire du vignoble du Sud-Ouest 

Bien que déjà présente sur les terres Gauloises, la vigne se développe véritablement sous l’influence des Romains entre 52 avant J-C et l’an 486. La région du Sud-Ouest, idéalement située entre l’Atlantique et la Méditerranée, entre les Pyrénées et le Massif central, bénéficie d’une humidité particulièrement propice aux vignes sauvages. Un climat unique où toutes les conditions sont réunies pour voir naître plus de 120 cépages autochtones. En effet, le sud-ouest est le berceau notamment de l’incontournable cabernet franc, père du merlot et du cabernet sauvignon

En plus de profiter d’une situation géographique favorable, le vignoble est également situé sur la route de Saint-Jacques de Compostelle qui attire à partir de l’an 1000 des milliers de visiteurs. De nombreuses abbayes et monastères s’installent sur le chemin pour accueillir les pèlerins, et en profitent pour développer la culture de la vigne. Les routes jacquaires sont quant à elles utilisées pour importer de nouveaux cépages et exporter les variétés locales. C’est ainsi que l’on retrouvera notamment le cabernet franc dans les vignobles de Bordeaux et de la vallée de la Loire

Les caractéristiques du vignoble du Sud-Ouest

Le vignoble s’étend sur plus de 50 000 hectares et onze départements, des Pyrénées-Atlantiques jusqu’aux rives du Tarn. 

A l’ouest, le climat est doux et humide avec un automne généralement ensoleillé. Au nord-est, dans les terres, les hivers du climat continental sont plus froids. Enfin au sud, côté Méditerranée, les étés sont chauds et secs. La présence de cours d’eau et de zones boisées favorise l’apparition en automne de brumes matinales qui laissent place à des après-midis ensoleillés. Ces conditions sont idéales pour le développement du Botrytis cinerea aussi appelé “pourriture noble”. Ce minuscule champignon augmente la concentration de sucres dans les raisins et permet de produire de superbes vins doux ou liquoreux

Dans cette région, les plaines fluviales côtoient les landes sableuses, les côteaux en pente douce, les terrasses plus marquées et même les contreforts montagneux. Alors qu’une majeure partie du vignoble est située sur les mêmes terrains sableux et calcaires du bassin aquitain, les sols en bordures de la région sont plus variés. On y retrouve des terres alluviales très fertiles le long des rivières, des plateaux calcaires appelés causses, des roches sédimentaires près des Pyrénées ou encore du sable et des galets issus de l’érosion des massifs rocheux. 

Une telle constellation de terroirs vient de pair avec une immense variété de cépages. Véritable musée ampélographique à ciel ouvert, le vignoble du Sud-Ouest en dénombre 300, dont 120 cépages autochtones. 

Les cépages du Sud-Ouest 

Parmi les cépages rouges nés dans le Sud-Ouest, on retrouve notamment la négrette, principale composante des vins de Fronton qui donne des vins rouges et rosés fruités. Le duras, l’une des plus ancienne variétés cultivées dans le Tarn, produit des vins aux arômes poivrés et épicés. Le tannat, quant à lui, cépage roi du Madiran et de l’Irouléguy, donne des cuvées souples, fruitées et équilibrées. Également présent dans les assemblages de Madiran, le fer sarvadou arbore une couleur profonde et offre des arômes de cassis bien mûr. 

Le cot, ou malbec comme il est appelé en dehors du Sud-Ouest, dominait de très loin l’encépagement avant la crise du phylloxéra à la fin du XIXe siècle. Il demeure à ce jour le cépage rouge le plus présent de la région, dépassé uniquement par le cépage blanc colombard. Il compose au moins 70% de l’assemblage des Cahors, il apporte l’élégance, le fruité et la structure. Le cabernet franc, né dans le Pays Basque, est aussi fin que structuré, avec des arômes caractéristiques de framboise. 

Côté vins blancs, on retrouve également de nombreux cépages anciens et nés dans le Sud-Ouest, à commencer par le colombard, qui avec ses 5700 hectares domine l’encépagement total, toutes couleurs confondues. Typiquement gascon, il sert à produire des vins blancs secs et toniques, mais également à la production d’Armagnac, autre joyau du Sud-Ouest. Le gros manseng apporte puissance aromatique et fraîcheur aux vins secs comme liquoreux, souvent complétés par l’acidité et les arômes de fruits exotiques de son frère le petit manseng. Le len de l’el, ou loin de l’œil, est natif de Gaillac. Les grappes de ce cépage poussent loin du bourgeon (l’œil), d’où son nom. Peu acide, il donne au vin des arômes floraux très élégants. 

Les appellations et styles du Sud-Ouest 

Le vignoble du Sud-Ouest est composé de 14 AOP (Appellation d'Origine Protégée) et 12 IGP (Indication Géographique protégée) réunies en quatre sous-régions principales. Tout au nord de la région, à la hauteur de Libourne, le bergeracois regroupe notamment les appellations Bergerac, Pécharmant, Montravel ou encore Monbazillac. La moyenne Garonne, située dans le triangle entre Bordeaux, Montauban et Mont-de-Marsan, est composée notamment des AOC Fronton, Buzet et Saint-sardos. Dans les Midi- Pyrénées se situe le Piémont du Massif Central, où l’on retrouve les Gaillac (comme ceux du Domaine de Brin), les Côtes-de-Millau, Marcillac et bien sûr les Cahors (du Mas del Périé ou du Domaine Cosse Maisonneuve par exemple). Pour finir, c’est dans le Piémont Pyrénéen que l’on retrouve les appellations Jurançon, Madiran, Pacherenc-du-vic-bilh ou encore Irouléguy.