Cognac

Célèbre dans le monde entier pour son eau-de-vie légendaire, la Charente produit aujourd’hui des centaines de millions de bouteilles de cognac exportées dans le monde entier. Véritable savoir-faire à la française, porté par de grandes maisons telles que Hennessy, Rémy Martin ou encore Lhéraud, son élaboration est soumise à une réglementation stricte qui promeut toute la richesse, la finesse et la typicité de ce terroir. Découvrez notre sélection de cognacs à déguster ou à offrir.   

Découvrir la région
Afficher en Grille Liste

26 produits

Page
par page
Par ordre décroissant
  1. - +
  2. - +
  3. - +
  4. Bourgoin, Micro Barrique XO 22 ans 0,35 43°
    82,00 € / 0,35
    Cognac, Bourgoin Micro Barrique X.O 43°
    FRAutre liqueur
    - +
  5. - +
  6. - +
  7. Lhéraud, Coffret Cadeau
    152,00 € / 0,7
    Cognac, Lhéraud Coffret Cadeau 40°
    FRAutre liqueur
    - +
  8. - +
  9. - +
  10. Hennessy, X.O.
    200,00 € / 0,7
    Cognac, Hennessy X.O 40°
    FRAutre liqueur
    - +
  11. - +
  12. - +
Afficher en Grille Liste

26 produits

Page
par page
Par ordre décroissant
  • Nombre de vignerons
    Nombre de vignerons
    2 489
  • Production en volume
    Production en volume
    350 millions
  • Superficie totale
    Superficie totale
    79 000

La région des vins de Cognac

Connu dans le monde entier, le cognac est un spiritueux français originaire de Charente où se trouve la ville du même nom : Cognac. Eau-de-vie produite en France, le cognac est souvent assimilé à l’Armagnac, bien que ces deux eaux-de-vie proviennent de régions différentes. Le cognac est originaire des Charentes à la différence de l’Armagnac qui lui est produit dans le Gers.  

Tout comme l’Armagnac, le cognac est une appellation d’origine contrôlée (AOC) et ne peut être produit que dans cette zone géographique. Cette délimitation a été définie en 1909 et regroupe les appellations Cognac, Eaux-de-vie de Cognac et Eaux-de-vie des Charentes dont les raisins ont été récoltés et distillés en Charente, Charente-Maritime et quelques communes de la Dordogne et des Deux-Sèvres. Le vignoble s’étend sur 6 crus qui offrent chacun une spécificité et une typicité : Grande Champagne, Petite Champagne, Borderies, Fins Bois, Bons Bois, Bois Ordinaires ou Bois à Terroirs. Région proche de l’océan Atlantique et où les précipitations sont importantes tout au long de l’année, la vigne est approvisionnée en eau de manière continue et évite donc tout risque de sécheresse.  

Ce climat océanique ainsi que les fortes précipitations favorisent la culture de cépages à maturité tardive qui offrent des vins d’une grande finesse et présentant une belle acidité, parfaits pour l'élaboration d’eaux-de-vie d’exception.  

Quels sont les cépages utlisés dans l’élaboration du cognac ?

Les cépages utilisés dans l’élaboration du cognac sont des cépages blancs comme l’Ugni blanc, le Colombard, la Folle blanche, mais aussi le Sémillon, le Folignan et le Montils. L’Ugni blanc, un cépage originaire d’Italie, représente 98% du vignoble de Cognac. Ce cépage offre peu de sucres et une acidité élevée qui procurera au vin un avantage : une facilité de conservation. L'Ugni blanc est un cépage idéal pour l’élaboration d’eaux-de-vie de grande qualité. Après distillation il offre des arômes floraux et un bon potentiel de vieillissement. La Folle Blanche, quant à elle, ne représente que 1% du vignoble. Elle a une faible teneur en alcool et offre après sa distillation des arômes puissants. 

Les vendanges interviennent lorsque le raisin arrive à maturité, c’est-à-dire généralement vers mi-septembre, et durent environ un mois. Les raisins sont ensuite pressés et transformés en moûts qui seront ensuite vinifiés. Une des particularités de la vinification en Charente est l’interdiction de l’ajout de sulfites et de sucres pendant la fermentation, afin de respecter le produit dans son intégrité.  
 
Le cognac est produit selon le principe de la double distillation (autrement appelée distillation à repasse ou distillation discontinue). La première distillation appelée également “chauffe” permet d’obtenir le “brouillis” en distillant le vin. La deuxième distillation, aussi appelée deuxième chauffe, repasse ou “bonne chauffe” désigne la distillation de ce brouillis et permet d’obtenir l’eau-de-vie de Cognac. La distillation se termine fin mars de l’année qui suit les vendanges.  

Le maitre de chai peut décider d’assembler plusieurs eaux-de-vie qui peuvent elles-mêmes venir de plusieurs viticulteurs différents et ou d’âges différents. L’objectif est de composer un cognac subtil, aromatique et représentatif du style de la maison ou marque. Pour ce faire, le maitre de chai doit régulièrement déguster et ajuster la finesse, la rondeur, et la persistance en bouche en y ajoutant de l’eau distillée ou déminéralisée, c’est ce qu’on appelle “la réduction”. 
 

Le vieillissement du cognac

Le vieillissement de cette eau-de-vie se fait en contenants en bois de chêne et ce, parfois, pendant plusieurs années (au minimum 2 ans) où elle développera tous ses arômes. La qualité et l’origine du bois utilisé a toute son importance dans le vieillissement du cognac. Plus l’élevage est long plus les arômes seront riches et plus concentrés. Les maîtres de chai définissent donc la durée du vieillissement (qui se compte en années), le choix des fûts (neufs ou anciens), la qualité du bois, mais aussi le choix du lieu de vieillissement. En effet, le choix de ce lieu de stockage se révèle être d’une grande importance puisque l’évaporation peut être différente entre un chai sec et un chai humide et influencera l’eau-de-vie, futur cognac.  

Le vieillissement du cognac doit se faire au minimum pendant 2 en fût de chêne. Comme d’autres spiritueux tels que l’Armagnac, le cognac possède plusieurs mentions de vieillissement : VS correspond à un vieillissement minimal de 2 ans, VSOP signifie que l’eau-de-vie a été vieillie pendant au moins 4 ans, tandis que XO ou Extra-Old correspond à vieillissement de 10 ans minimum.  

Certaines grandes maisons comme Rémy Martin ou encore Hennessy sont connues dans le monde entier pour leurs différents cognacs qui tendent année après année à donner la plus fidèle représentation du style de leur maison et offrir des cognacs aromatiques et d’une grande finesse.  

Vos

Questions

  • Le cognac continue-t-il de vieillir en bouteille ?
    Non, le vieillissement du cognac se fait uniquement avant la mise en bouteille. Contrairement au vin, l’alcool n’évolue pas en bouteille.
  • Pourquoi flamber au cognac ?
    On peut flamber des aliments (salés ou sucrés) afin d’éliminer l’alcool (qui procure une sensation d’acidité) tout en apportant les arômes de l’eau-de-vie ou la liqueur flambée. Généralement on réserve le whisky, l’armagnac ou le cognac à des plats salés comme les viandes ou les poissons tandis que les liqueurs ou eaux-de-vie de fruits seront plutôt réservées aux desserts.
  • Comment déguster le cognac ?
    Pour déguster le cognac, il convient d’utiliser un verre tulipe ou un verre à pied. Sa forme permettra de concentrer les arômes et de les libérer au fur et à mesure de la dégustation. Le cognac peut également se déguster en cocktail ou en accompagnement d’un repas comme par exemple des viandes blanches ou des gibiers.