5 idées reçues sur les vins BIO

5 idées reçues sur les vins BIO
15 avril 2024 14 vue(s)
5 idées reçues sur les vins BIO

Sauriez-vous répondre aux différents préjugés existants sur les vins BIO ?

Les Français semblent prêter de plus en plus attention aux différents labels environnementaux. En choisissant des vins issus d'une Agriculture Biologique, vous contribuez à réduire l'utilisation de pesticides et d'engrais chimiques, ce qui protège la biodiversité et la santé des sols. Mais ce n’est pas toujours facile de savoir exactement à quoi correspond un vin biologique, un vin biodynamique ou un vin nature.

Jusqu'au 21 avril, les vins certifiés BIO sont mis à l'honneur chez LAVINIA. Découvrez notre sélection de plus de 700 cuvées issues d'une agriculture biologique en cliquant ici.

Découvrons ensemble 5 idées reçues que vous pourriez avoir sur les vins BIO !

 


Quelle est la différence entre un vin biologique, biodynamique et nature ?

Le vin biologique

Le vin biologique est produit selon des règles strictes définies par l'Union européenne. Ces règles interdisent l'utilisation de pesticides et d'herbicides chimiques, ainsi que la plupart des engrais chimiques.

Les vignerons qui vinifient en BIO doivent également utiliser des méthodes de vinification respectueuses de l'environnement, comme l'utilisation de levures indigènes et une filtration minimale. Le vin biologique est donc produit sans intrant chimique, afin de protéger au mieux la biodiversité et la santé des sols.

Le vin biodynamique

La biodynamie va encore plus loin que le vin BIO. Il est produit selon les principes de l'agriculture biodynamique, une méthode de culture basée sur les travaux du philosophe autrichien Rudolf Steiner. Tout d'abord, les vins doivent être produits à partir de raisins issus d'une agriculture biologique.

En plus de cela, les vignerons biodynamistes utilisent des préparations biodynamiques pour traiter la vigne, comme la tisane de camomille ou la corne de biche remplie de fumier afin de stimuler la santé des sols et des plantes. Ils suivent également un calendrier lunaire pour effectuer les travaux de la vigne au meilleur moment.

Le vin nature

Il s'agit d'un terme plus flou n'est défini par une réglementation officielle que depuis quelques années, grâce au label "Vin Méthode Nature". Les vins nature sont donc des vins produits à partir de raisins exclusivement issus d'une Agriculture Biologique, et ils sont vinifiés avec un minimum d'interventions humaines en cave.

Cela signifie que les vignerons n'ajoutent pas de sulfites, de sucres ou d'autres additifs. Ils utilisent également des méthodes de vinification traditionnelles, comme le pressurage au pied et la fermentation en grappes entières.


Idée reçue n°1 : Les vins biologiques ne contiennent pas de sulfites

C’est faux !

Tous les vins, qu’ils soient biologiques ou non, contiennent des sulfites. En effet, les sulfites sont naturellement présents dans les raisins, et se forment pendant la fermentation alcoolique. Ils ont d’ailleurs un rôle important dans la vinification, en protégeant le vin de l’oxydation et de la croissance de bactéries qui pourraient être nuisibles.


Néanmoins, les vins certifiés biologiques ont une réglementation plus stricte quant aux taux de sulfites autorisés :

  • Vins conventionnels : La limite de sulfites autorisés est plus élevée : jusqu’à 150 mg/L pour les vins rouges et 200 mg/L pour les vins blancs.
  • Vins BIO : La limite de sulfites autorisés est plus élevée : jusqu’à 100 mg/L pour les vins rouges et 150 mg/L pour les vins blancs.

Le taux de sulfites autorisé est donc plus faible pour les vins issus d'une agriculture biologique. Il faut également savoir que l’ajout de sulfites doit être mentionné sur l’étiquette d’un vin si celui-ci est certifié en Agriculture Biologique. Ainsi, si vous êtes à la recherche d’un vin avec un minimum de sulfites ajoutés, vous devriez privilégier les vins certifiés biologiques avec la mention « sans sulfites ajoutés »

Découvrez une petite sélection de vins sans sulfites ajoutés :


Idée reçue n°2 : Les vins biologiques ont toujours bon goût

Pas forcément !

Comme pour tout autre type de vin, la qualité des vins certifiés biologiques peut varier grandement d’un domaine à l’autre. En effet, les certifications comme Agriculture Biologique ou Ecocert, ne sont pas gages de qualité, mais plutôt d’une méthode de travail particulière du vin.

Le goût d’un vin est influencé par de nombreux facteurs, tels que le cépage, comme le Chardonnay ou le Pinot Noir, le terroir, ou les appellations telles que Chablis ou encore Châteauneuf-du-Pape, le climat ou encore les techniques de vinification. Une certification en BIO n'inclut donc pas de critère concernant la qualité du vin produit. De plus, la production de vins BIO est souvent plus artisanale et moins standardisée comme peut l’être celle de vins conventionnels. Ainsi, la qualité des vins peut être plus variable d’une cuvée à une autre.

Néanmoins, les vins certifiés biologiques sont de plus en plus réputés pour leur qualité. Et pour cause, les vignerons qui s’inscrivent dans une démarche plus responsable s’efforcent de produire des vins savoureux et équilibrés tout en respectant l’environnement. Avec une grande variété de styles de vins bio, allant des vins rouges puissants aux vins blancs fruités, en passant par les rosés rafraîchissants : vous êtes certain de trouver un vin bio qui vous plaira !


Idée reçue n°3 : Les vins biologiques se conservent moins bien que les vins conventionnels

Ce n'est pas toujours vrai !

Là encore, il s’agit d’une idée reçue assez répandue au sujet des vins BIO.

La conservation d’un vin dépend de nombreux facteurs, comme le cépage, le millésime, le profil du vin en termes d’acidité et de tanins. La méthode de production, qu’elle soit biologique ou non, n’est donc pas le seul facteur à entrer en jeu dans le potentiel de garde d’un vin.

Malgré tout, il est vrai que certains vins BIO peuvent avoir une durée de conservation plus courte que d’autres vins conventionnels. En effet, comme présenté plus haut dans l’article, les vins BIO ont généralement moins de sulfites ajoutés, et ceux-ci favorisent généralement la garde d’un vin en empêchant son oxydation.

Voici quelques conseils pour conserver au mieux vos vins BIO :

  • Choisissez vos vins avec un bon potentiel de garde : en privilégiant les vins rouges tanniques, les vins blancs liquoreux comme le Sauternes ou le Barsac, et les vins biodynamiques qui ont généralement une meilleure aptitude à la garde.
  • Placez vos bouteilles en position horizontale : en étant couchées, le liquide reste en contact permanent avec le bouchon de liège, l’empêchant ainsi de sécher et de laisser passer l’air, ce qui entraînerait une oxygénation de votre vin et donc sa dégradation au fil du temps.
  • Conservez vos vins dans des conditions optimales : en stockant vos vins dans un endroit frais dont la température ne varie pas, sombre, sec et à l’abri de toutes vibrations. La température idéale de conservation des vins oscille entre 12 et 14°C mais il faut surtout que cette dernière soit constante tout au long de l’année.

Idée reçue n°4 : Tous les vins biologiques doivent être certifiés

Il s’agit d’une idée fausse !

La certification biologique est un processus volontaire qui permet aux vignerons de faire reconnaître leurs pratiques agricoles respectueuses de l'environnement. En obtenant la certification, le vigneron obtient le droit d’apposer le label sur l’étiquette de ses bouteilles et permet de valoriser ses pratiques environnementales aux yeux des consommateurs.

Néanmoins, un vigneron peut tout à fait cultiver du vin de manière biologique sans pour autant en demander la certification. En effet, ces labels peuvent être assez couteux, et leur processus de vérification peut être assez complexe. Il s’agit également de répondre à des critères parfois très stricts et qui peuvent être difficiles à respecter pour certains vignerons.

Ainsi, il arrive que certains vins non certifiés soient quand même produits selon des méthodes biologiques et respectueuses de l’environnement. C'est le cas par exemple du Domaine Armand Heitz situé sur les terres de l'appellation Chassagne-Montrachet en Bourgogne. Armand Heitz a en effet fait le choix de laisserles certifications biologiques de côté, qui lui imposaient trop de contraintes et des coûts de production trop élevés, au profit d'une viticulture plus libre et réellement plus respectueuse de la planète, en harmonie avec les changements climatiques que l'on connaît aujourd'hui.

Nos sommeliers dans notre cave LAVINIA se font toujours un plaisir de vous accueillir et de vous renseigner sur les méthodes de productions des vins de notre sélection.

En savoir plus sur la cave LAVINIA à Paris >


Idée reçue n°5 : Les vins biologiques sont tous vegan

Pas forcément !

On a tendance à penser que les vins BIO sont également vegan mais ce n’est pas une généralité !

En effet, si la plupart des vins bio sont naturellement vegan, certains peuvent contenir des produits d'origine animale utilisés lors de la vinification, les rendant ainsi inaccessibles aux personnes vegans. Oui, l’utilisation de produits d'origine animale est courante dans la vinification traditionnelle, même pour les vins conventionnels ! Un vin BIO n’est donc pas nécessairement vegan, et inversement.

On utilise ce type de produits comme :

  • Agent de collage et de clarification : L'albumine (blanc d'œuf), la gélatine (dérivé du porc ou du bœuf), le lait et l'ichtyocolle (vessie de poisson) sont des agents de collage couramment utilisés pour clarifier le vin et éliminer les impuretés.
  • Stabilisateur du vin: Le caséine (protéine du lait) peut être utilisée pour stabiliser le vin et empêcher la formation de cristaux.

Il existe ainsi une mention « vegan » qui apparaît parfois sur les étiquettes des vins dépourvus de tout produit d’origine animale, qui privilégient l’argile bentonite ou les algues par exemple. On compte quelques certifications délivrées par des organismes indépendants comme la Vegan Society pour les vins produits selon des méthodes de culture vegan.

Découvrez quelques vins vegans de notre sélection :


Et voilà ! Grâce à cet article présentant les idées reçues qu’on peut avoir sur les cultures BIO, vous devriez désormais mieux comprendre les différents labels environnementaux que vous pouvez retrouver sur les différentes bouteilles. Vous savez désormais mieux comprendre comment ces vins plus respectueux de l'environnement et de la biodiversité ont été produits.

N'hésitez pas à explorer le monde des vins BIO et à découvrir de nouvelles saveurs !

 

Articles liés
Commentaires récents
Laisser votre commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée