Simon Maye & Fils

Simon a commencé par des études de droit puis c’est sa première récolte en 1948 qui l’a convaincu de changer de voie et fonder le domaine.
Rejoint en 1950 par son épouse Antoinette, ils s’attachèr...

Lire la suite

Producteur: Simon Maye & Fils

Simon a commencé par des études de droit puis c’est sa première récolte en 1948 qui l’a convaincu de changer de voie et fonder le domaine.
Rejoint en 1950 par son épouse Antoinette, ils s’attachèrent à développer l’entreprise familiale et les valeurs qui les animaient : passer du choix des cépages à la plantation de la vigne jusqu’à la commercialisation des vins, diminuer les rendements, limiter l’arrosage du sol au goutte à goutte, assurer une formation continue et entreprendre des voyages d’études dans le monde. Autant de positions qui paraissaient farfelues à l’époque, mais qui ont largement contribué au succès de l’exploitation. Avec dix-huit autres passionnés de vitiviniculture en Valais, Simon Maye fonda la Confrérie St-Théodule avec une charte rigoureuse de qualité, à laquelle ils prêtèrent tous serment.
Les vingt premières années furent très dures, mais un idéal les anima. Ces vignerons auront marqué la vitiviniculture valaisanne par la grande qualité des vins.
Depuis 1980, leurs deux fils rejoignent l’entreprise : Axel, au bénéfice d’une formation universitaire de commerce et d’œnologie œuvre à la cave et à la gestion de l’entreprise pendant que Jean-François, après avoir accompli des études de viticulture et d’œnologie à Changins et travaillé en Allemagne et en Californie s’investit dans le travail de la terre.
Peu à peu, le domaine s’agrandit. Des caves sont créées en sous-sol. De nouveaux cépages sont introduits en portant une attention particulière au choix du porte-greffe en vue d’un rendement limité. Dès 1980, ils sélectionnent une Syrah qu’ils récolteront pour la 1ère fois en 1984. La persévérance et la passion des vins de qualité portent leurs fruits : les vins sont distingués à de nombreuses reprises en Suisse et à l’étranger.
L’année 2015 s’embellit par l’arrivée dans le domaine de la 3ème génération, avec Raphaël, fils de Jean-François, diplômé d’un brevet fédéral de viticulture et d’œnologie et au bénéfice d’une maîtrise en œnologie. Pendant un an, lors d’un stage à CAVE SA, chez Jacques Perrin, Raphaël voyage dans les vignobles d’Italie, de France et d’Espagne et participe en tant que membre au grand jury européen. Il se passionne pour les vins. Il n’use de technique qu’avec parcimonie et veut rester proche de la bonne santé de la terre et du rythme du vin en devenir.

Simon a commencé par des études de droit puis c’est sa première récolte en 1948 qui l’a convaincu de changer de voie et fonder le domaine.
Rejoint en 1950 par son épouse Antoinette, ils s’attachèrent à développer l’entreprise familiale et les valeurs qui les animaient : passer du choix des cépages à la plantation de la vigne jusqu’à la commercialisation des vins, diminuer les rendements, limiter l’arrosage du sol au goutte à goutte, assurer une formation continue et entreprendre des voyages d’études dans le monde. Autant de positions qui paraissaient farfelues à l’époque, mais qui ont largement contribué au succès de l’exploitation. Avec dix-huit autres passionnés de vitiviniculture en Valais, Simon Maye fonda la Confrérie St-Théodule avec une charte rigoureuse de qualité, à laquelle ils prêtèrent tous serment.
Les vingt premières années furent très dures, mais un idéal les anima. Ces vignerons auront marqué la vitiviniculture valaisanne par la grande qualité des vins.
Depuis 1980, leurs deux fils rejoignent l’entreprise : Axel, au bénéfice d’une formation universitaire de commerce et d’œnologie œuvre à la cave et à la gestion de l’entreprise pendant que Jean-François, après avoir accompli des études de viticulture et d’œnologie à Changins et travaillé en Allemagne et en Californie s’investit dans le travail de la terre.
Peu à peu, le domaine s’agrandit. Des caves sont créées en sous-sol. De nouveaux cépages sont introduits en portant une attention particulière au choix du porte-greffe en vue d’un rendement limité. Dès 1980, ils sélectionnent une Syrah qu’ils récolteront pour la 1ère fois en 1984. La persévérance et la passion des vins de qualité portent leurs fruits : les vins sont distingués à de nombreuses reprises en Suisse et à l’étranger.
L’année 2015 s’embellit par l’arrivée dans le domaine de la 3ème génération, avec Raphaël, fils de Jean-François, diplômé d’un brevet fédéral de viticulture et d’œnologie et au bénéfice d’une maîtrise en œnologie. Pendant un an, lors d’un stage à CAVE SA, chez Jacques Perrin, Raphaël voyage dans les vignobles d’Italie, de France et d’Espagne et participe en tant que membre au grand jury européen. Il se passionne pour les vins. Il n’use de technique qu’avec parcimonie et veut rester proche de la bonne santé de la terre et du rythme du vin en devenir.

Informations principales
Année de création :
1948
Propriétaire
Famille Maye